entrée tardive dans la vie active et sortie prématurée limitent la validation des trimestres

Début de carrière différée

Selon une étude récente de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), la durée d’assurance validée pour la retraite par les actifs avant 30 ans n’a cessé de diminuer entre les générations nées en 1950 et 1974. Elle se stabilise aujourd’hui autour de 32 trimestres, soit 8 années.

Ces générations ont démarré plus tardivement une activité professionnelle en raison de l’allongement de la durée des études et des difficultés d’insertion sur le marché du travail.

Les femmes et les hommes nés en 1950 ont validé leur première année complète à respectivement 19,3 ans et 18,7 ans contre 23 et 22,2 ans pour la génération née en 1974.

Au fil des générations, les durées d’assurance validées par les femmes se rapprochent de celles des hommes.

Sorties prématurées du marché du travail

A l’autre bout de la carrière, le rythme de validation des trimestres pour la retraite décroît à partir de 55 ans : les affiliés sont nombreux, surtout parmi les femmes à ne valider aucun trimestre en fin de carrière.

Le cumul du nombre de trimestres utiles validés au titre du chômage, de la préretraite, de la reconversion et de la formation augmente au fil des générations jusqu’à celle née en 1968 puis se stabilise. Les durées validées au titre du chômage en début de carrière augmentent à nouveau à partir de la génération née en 1986, en lien avec la forte augmentation du chômage après 2008.

Les autres situations donnant droit à des trimestres assimilés sont la maladie, la maternité, l’invalidité et les accidents du travail. Le nombre de trimestres utiles validés pour ces motifs est relativement faible à tout âge et pour toutes les générations. Mais, les durées validées au titre de la maladie ou de l’invalidité croissent fortement à partir de 50 ans.

Si des solutions de retraite supplémentaire s’avèrent indispensables, elles doivent donc être adaptées à la carrière et à la situation de chacun.